Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 23:20

  Henri Carvallo, président de la FFE depuis juin 2011 (il succède à Jean-Claude Moingt) répond à ChessCake pour une interview où il nous dévoile ses motivations, ses objectifs, ses impressions, sa passion pour les échecs  et pour le château de Villandry!Henri-Carvallo.JPG   

Tout d'abord pouvez vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes?

Je vis à Villandry toute l’année et suis le gestionnaire/propriétaire du château de Villandry, ce qui est mon activité principale. Je suis aussi conseiller municipal du village de Villandry. J’ai une formation d’ingénieur, métier que j’ai exercé 5 ans au début de ma carrière.

J’ai passé quasiment toute ma vie à la campagne, que j’apprécie particulièrement. J’ai 46 ans et j’ai plusieurs enfants, qui savent tous jouer aux échecs, mais qui privilégient l’aspect loisir à  la compétition. J’ai appris à jouer aux échecs auprès d’un oncle tunisien pendant mon enfance. Je me suis mis réellement aux Echecs à 14 ans, quand un club s’est ouvert près de chez moi, à Avoine, en 1979.

 

Vous êtes le nouveau président de la FFE, quelles ont été vos motivations pour vous présenter à ce "poste"? Et quelles sont vos motivations actuelles?

En plus d’être chef d’entreprise je connais très bien le monde associatif. Jusqu’à une date récente, j’étais président de l’association des Châteaux de la Loire (60 monuments ouverts au public de  façon professionnelle dans le Val de Loire). J’ai aussi été secrétaire général/ trésorier de la « Demeure Historique », association reconnue d’utilité publique qui regroupe 3.000 Monuments Historiques en France. Pour pouvoir assumer la mission de Président de la FFE, j’ai abandonné ces autres mandats associatifs.

Etant passionné par le jeu d’échecs, j’ai souhaité mettre les compétences acquises pendant ma carrière au service du mouvement échiquéen français. Je m’appuie sur une très bonne équipe de salariés au siège Fédéral ainsi que sur un Comité Directeur et un Bureau fédéral de grande qualité, dans la continuité du remarquable travail effectué par Jean-Claude Moingt. J’ai décidé d’exercer cette mission de façon entièrement bénévole.

 

Villandry-2.JPGVous devez avoir certains (nombreux?) objectifs pour notre fédération et pour les échecs en général, pouvez-vous nous en faire part?

Il convient en premier lieu de m’assurer du bon fonctionnement et de la continuité de toutes les missions de la Fédération :

·        Organisation des compétitions Fédérales par équipes et individuelles. En particulier, trouver les villes qui accueilleront les futurs championnats de France jeunes et adultes dans de bonnes conditions financières et d’organisation pour la fédération.

·         S’assurer de l’optimisation du fonctionnement du siège fédéral, notamment organiser son déménagement prochain dans de très beaux et très fonctionnels locaux.

·         Organiser les relations de la Fédération avec les ligues, qui relaient son action sur le terrain.

·         Gérer les relations  avec le ministère des sports et celui de l’éducation nationale

·          …et beaucoup d’autres choses encore !

 

Sur le plan des lignes directrices, je suis très attaché à lutter pour que les clubs, qui forment la cellule de base de notre sport, restent des lieux de vie, d’animation et de sociabilité. La concurrence que représente la pratique des échecs sur internet rend ce point plus critique qu’autrefois. La structuration d’un programme d’animation dans les clubs (tournois, cours analyses de parties…) est nécessaire.

 

Pour aller dans ce sens, la Fédération a lancé la saison passée le grand « Challenge de Blitz BNP Paribas-FFE ». Je souhaite amplifier encore le succès de la première saison en y apportant des améliorations : possibilité de se qualifier à la grande finale en réservant des places aux joueurs de tous niveaux, récompenser les clubs qui organisent le plus de tournois, ainsi que les joueurs les plus assidus. Ce challenge doit être une grande fête des Echecs populaires !

 

Nous lançons également en 2012 le Grand Prix FFE : un circuit de parties rapides sur toute la France, avec la possibilité donnée aux amateurs de côtoyer les plus forts joueurs. Une étape se tiendra d’ailleurs… au château de Villandry !

 

Nous avons atteint cette année notre niveau record en nombre de licenciés. Je souhaite que ce mouvement puisse s’amplifier en favorisant le développement de masse, notamment en milieu scolaire. Léo Battesti, Vice-président et Jérôme Maufras, membre du bureau, participeront activement à cet effort. Les Echecs en milieu scolaire peuvent bien sûr nous apporter des licenciés, mais je pense aussi à ce que les échecs peuvent apporter à l’éducation : la structuration du raisonnement, la  confiance en soi et la gratification apportée par une activité où le milieu social d’origine n’est jamais discriminant.

 

    nullQuelles sont vos premières impressions depuis que vous avez pris les fonctions de président de la FFE?

Je dois dire que je suis beaucoup sollicité, mais que les moyens modernes de communication me permettent de concilier mon activité professionnelle très prenante  avec cette nouvelle mission.

 

Le sujet de la « triche organisée », qui remue beaucoup le monde des Echecs, doit être traité de façon vigoureuse par la Fédération. C’est néanmoins un sujet humainement douloureux, car il oppose des membres d’une même communauté, animés par la même passion. Il me semble que les joueurs incriminés auraient dû reconnaître leurs torts, pour pouvoir ensuite redémarrer plus sereinement, plutôt que de s’accrocher à des arguments portant uniquement sur la forme, et non sur le fond. Je pense qu’ils auraient ainsi probablement bénéficié d’une moins grande sévérité de la part des instances sportives qui les ont sanctionnés, ainsi que d’un regard plus compréhensif de la part de la collectivité échiquéenne française, qui reste leur famille.

 

Au-delà du cas présent, les possibilités de triche par voie électronique doivent être prises en compte par les différentes fédérations nationales et la Fide (c’est un problème global…) de façon à adapter les règlements à ces nouvelles situations. Le jeu d’échecs, dont les fondements n’ont pas bougé depuis des siècles, doit  s’adapter aux modifications de son environnement, et nous trouverons toujours des solutions pour lui garder sa fraîcheur. On peut citer l’exemple récent de l’utilisation du téléphone portable : il a fallu légiférer pour indiquer que toute sonnerie ferait perdre la partie en cours. C’était la seule solution, mais cela a pu sembler injuste au départ. Finalement, nous nous sommes tous adaptés à cette situation et il est aujourd’hui exceptionnel que les téléphones sonnent pendant les parties. 

 

Depuis que vous êtes président, qu'est ce qui a changé dans votre vie en général?

Me consacrant plus à des missions d’intérêt collectif pour les échecs, je vais jouer moins.

Habituellement, je faisais tous les ans le tournoi d’Avoine que j’aime beaucoup ; cette année, je ne pourrai pas.

 

    Henri Carvallo, château et jardins de VillandryAvant d'être président, vous êtes un joueur d'échecs,   parlez nous de votre passion. Pourquoi aimez-vous ce jeu? Y a-t-il certaines choses que vous n'aimez pas, que vous voudriez changer?

Je suis passionné par le jeu d’échecs depuis l’âge de 14 ans. J’apprécie beaucoup l’ambiance ouverte, bon enfant et néanmoins sérieuse, qui règne dans le monde des Echecs. J’apprécie sa grande mixité sociale. Mon parcours professionnel me conduit souvent à côtoyer des personnes issues des catégories socio-professionnelles les plus favorisées. C’est une grande respiration pour moi de bénéficier du monde des échecs où la barrière du milieu d’origine, la barrière de l’age, la barrière de la nationalité, s’effacent complètement devant le langage commun que nous parlons.

 

Je trouve très intéressant le fait que, quel que soit le niveau atteint, on trouvera toujours plus fort que soi. Personnellement, j’ai beaucoup appris en donnant des cours collectifs dans mon club à des adultes de niveau moyen, et j’apprécie de prendre moi-même des cours auprès de plus forts que moi. Par exemple, j’ai pris conscience il y a quelques temps, en suivant un stage de Iossif Dorfman, de l’importance capitale de la sécurité du roi. Cela m’aide maintenant beaucoup dans les parties (encore plus en blitz !)

 

J’aime beaucoup les compétitions par équipes. J’ai été capitaine de l’équipe 1 de Tours pendant les 4 dernières saisons. Je crois que ce sont mes meilleurs souvenirs échiquéens :  l’organisation des week-end d’interclubs, la composition des équipes, les parties tendues, les analyses le soir, les dîners entre coéquipiers, les préparations d’ouvertures… Nous avons eu la chance de monter en N1 l’année précédente, et de nous y maintenir en terminant 3eex-aequo cette année, avec uniquement des joueurs 100% amateurs !

 

J’ai eu la chance d’affronter quelques-uns des membres de l’équipe « Chesscake » dans ces rencontres.

 

Quel est votre joueur d'échecs préféré?

J’aime beaucoup Bobby Fischer pour ses parties très claires, et sa façon de les analyser.

Par ailleurs, je suis vraiment admiratif, sur le plan humain, de la façon dont s’est comporté Boris Spassky, avec un fair-play incroyable, dans leur match de 1972. Il avait affaire à un joueur génial sur le plan échiquéen, mais très difficile à gérer sur le plan relationnel. Dans ces conditions, en ayant en plus toute la pression de la représentation de l’URSS à assumer, il aurait légitimement pu craquer et refuser de jouer en nous privant de ce beau match. Il ne l’a pas fait, et je lui en suis vraiment reconnaissant.

 

Quand Bobby Fischer a disparu, il a exprimé sa tristesse et a dit : « my brother is dead ». C’est un bel exemple de liens d’amitiés créés entre passionnés, alors que le monde extérieur souhaitait en faire des ennemis !

 

J’aime aussi beaucoup David Bronstein pour sa personnalité et son très beau jeu.

 

    nullEt si vous étiez une pièce d'échecs, laquelle seriez-vous?

Je choisirais le pion, ou plutôt les pions. Je suis très impressionné par la force des pions quand ils travaillent en équipe, surtout les pions mobiles. Je pense qu'il faut essayer de rendre ses pions mobiles pour leur donner plus de force et qu'ils soient liés. J'aime beaucoup la manoeuvre de pions de la défense Philidor suivante : on part de la structure noire b5, c6, d6, e5 contre les blancs: c2, d4, e4 et on joue e5xd4 suivi de c5 b4... avec une contre attaque sur le pion e4. Les pions quand ils deviennent mobiles et actifs sont très impressionnants. 

Je trouve que cela illustre bien le fait que les échecs sont un sport, où toutes les pièces doivent travailler en équipe et collaborer!  Un joueur débutant aura parfois tendance s’il a une pièce bien placée (un fou en c4 par exemple) à tout faire pour essayer d’exploiter au maximum cette pièce en oubliant parfois qu’il a d’autres pièces non utilisées. Un bon joueur sera très content de son bon fou en c4 mais se demandera surtout comment il peut améliorer la position des autres pièces non épanouies. Je trouve que cela est valable pour le fonctionnement d’une collectivité humaine ? Elle se développera d’autant mieux que chacun trouvera une place où il peut épanouir ses talents et qualités propres.

A part les échecs, avez-vous d'autres centres d'interêt? Quels sont-ils?

J’aime beaucoup la poésie, principalement celle du 20e siècle et de la fin du 19eme.

Depuis mon enfance, j’apprécie la peinture, notamment le 17e siècle espagnol, avec une prédilection pour le Greco et Zurbaran (sans oublier un flamand : Vermeer).

Je joue au tennis (je suis licencié de la FFT) et fais du ski de randonnée (avec peau de phoque) qui est mon autre passion, après les échecs. Bien sûr, j’adore m’occuper de Villandry, et j’aime beaucoup le patrimoine architectural de la France.

 

    null

                              Le Chateau de Villandry

 

Vous êtes "responsable" du château de Villandry, parlez nous-en brièvement.

Le château de Villandry est une propriété familiale dont je suis l’actuel dépositaire. Les jardins Renaissance, qui font la notoriété de Villandry, ont été restitués il y a 100 ans par mes arriére grand-parents, en remplacement d’un parc à l’anglaise qui avait été créé en 1830. L’ensemble est aujourd’hui classé Monument Historique et fait donc partie de notre patrimoine national. Je suis fier de l’œuvre de mes arrières grand-parents qui, bien qu’étant tous les deux étrangers (Joachim Carvallo était Espagnol, issu d’une famille modeste, et Ann Coleman américaine), se sont passionnés pour le patrimoine de la France.

 

Aujourd’hui, Villandry emploie 50 collaborateurs (dont 10 jardiniers), et accueille chaque année 350.000 visiteurs. Ce n’est bien sûr pas du tout la vie de château telle qu’on peut se l’imaginer. Je vis moi-même avec ma famille dans les communs, car le château est entièrement ouvert à la visite. Il faut constamment veiller au bon entretien et à la promotion des lieux, de façon à ce que le nombre de visiteurs soit suffisant pour financer le bon fonctionnement de l’ensemble. Le tourisme peut subir des aléas économiques. Mes grand-parents ont plusieurs fois été menacés de devoir vendre, car ils n’arrivaient plus à faire face aux charges d’entretien. Ils ont tenu bon, et aujourd’hui la situation est beaucoup plus saine !

 

Bien sûr vous n'échaperez pas à la question phare de ChessCake : quelle est la couleur de votre brosse à dents?!

Question difficile, je dois dire !? Etant donné la longueur de mes réponses précédentes je pensais pouvoir y échapper, mais finalement non. Actuellement : vert et blanc. Je pense bientôt investir dans une brosse à dent noire et rouge.

 

Un dernier mot, quelque chose à ajouter?

Bonne chance et longue vie à Chesscake et à tous ses animateurs. Si vous allez un jour aux Etats-Unis, je vous recommande une grande spécialité : le Cheese Cake !

 

Villandry

 Henri Carvallo à gauche, lors du match France-Chine à Villandry avec ambassadeur de chine à paris et le

ministre du tourisme : Mr Novelli

 

Merci à Henri Carvallo d'avoir répondu à nos questions!

 

Juliette pour ChessCake, bien plus qu'un simple gâteau!

Partager cet article

Repost 0
Published by ChessCake - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

ChessCake en...

drapeau-britannique.jpg   drapeau_allemand.jpg   drapeau-espagne.gif

Recherche

Suivez ChessCake sur...

facebook logo 100182759 s      flux rss       twitter logo     plus_google.gif

Rédacteurs